J’ai été récemment frappé de voir à quel point il était devenu possible en Chine de parler de l’Histoire récente, sans aucun tabou... ou presque!

IMG_8001

             Feng Zikai en famille (musée Feng Zikai)

Archives ouvertes au public

Ma premiere expérience a été de pouvoir accéder depuis Juillet 2012 aux Archives Municipales de la Ville de Shanghai, y compris les concessions étrangères et la premiere période communiste jusqu'en 1952. Cet événement est suffisamment important pour être noté car il était jusqu’à présent à peu près impossible d’accéder a des documents publics en Chine. Shanghai est la premiere et encore la seule ville dans ce cas.

Xujiahui, la mémoire des Concessions 

IMG_8828

      La salle de lecture de la Bibilothèque de Xujiahui

Sur ma lancée, je suis allé consulter le fond de la Bibliothèque de Xujiahui, une vraie mine d’or puisqu’on peut y consulter à peu près tous les journaux publiés a Shanghai depuis 1864 (North China Daily) jusqu'en 1949, moyennant une simple carte de la Bibiliothèque de Shanghai. Je me suis amusé à feuilleter les éditions correspondant aux 3 agressions japonaises pour tenter de comprendre dans quel état d'esprit ces conflits ont été vécus par les Shanghailanders (les Européens résidants dans les Concessions). Je dois dire que l’émotion fut grande de revivre, au fil des pages, les bombardements sur Chabei ou l’invasion de la  Concession Internationale par les troupes de l’Empire de Soleil Levant le lendemain de Pearl Harbour. J’ai été bien entendu étonné  de constater que ces témoignages d’une Chine capitaliste non seulement n’avaient pas disparu dans la folie destructrice de la Révolution Culturelle, mais étaient progressivement numérisés pour entretenir la mémoire de cette époque.

IMG_8891

9 décembre 1941: le jour d'après Pearl Harbour

Suite de l'article: ici

Pour recevoir régulierement mes articles et reportages, abonnez-vous a la newsletter

 

Vous pouvez aussi suivre ma page facebook et visiter mon site internet