Début de l'article

Little Vienna et le ghetto

Le quartier  autour de la synagogue devient alors ce que cerains appeleront “Little Vienna”, du fait des commerces (barbiers, cafés, konditorei, petites industries…) qui ressemblent à s’y méprendre à la vie locale viennoise. Parmi les points de passage obligés à l’époque figurant l’auberge “Zum Weissen Rossl” (Auberge du Cheval Blanc), le “Imbiss Stube” et le “Café Barcelona” où l’on vient écouter de la musique de Strauss ou encore discuter en terrasse.

En 1943, les Allemands font pression sur les Japonais qui occupent Shanghai pour regrouper la population juive dans une “zone reservée”, sorte de  ghetto où près de 20000 juifs vont partager leur vie avec les quelques 100000 chinois qui habitaient déjà le quartier. Les conditions de vie y sont misérables, entassés parfois à 30 par pièce, sans eau courante et exposés aux maladies. Pourtant, les Juifs qui ont vécu à Hongkou se souviennent encore avec émotion de l’accueil chaleureux apporté par la population chinoise, elle-même mise à rude épreuve par l’occupant: “Si nous avions soif, les Chinois nous donnaient de l’eau. Si nous avions faim, ils nous donnaient des gateaux de riz. C’était dur pour nous mais c’était encore plus dur pour eux et pourtant ils souffraient de nous voir ainsi.”

weissen ChushanRoad 

    Le "Cheval Blanc", célèbre pour ses Wiener Schnitzel                "Chusan Liegh" sur l'actuelle Zhoushan Road

Ces années ont crée des liens indéfectibles entre les deux communautés,  Shanghai étant la ville qui aura sauvé le plus grand nombre de Juifs de l’holocauste. En effet, si les Japonais n’ont pas été tendres avec les nouveaux occupants du quartier, qui doivent notamment subir les humiliations de l’irracible commandant Ghoya pour l’obtention de permis de travail à l’extérieur, ils ne les extermineront pas. Ceci est probablement lié à l’aide apportée par le banquier juif russe Schiff à l’empereur du Japon pour le financement de la guerre sino-russe en 1903 et au fait que le régime militaire du Japon n’a pas les mêmes fondements racistes que le régime nazi.

 

hongkou-jewish-5-640x461 wuertel tenor

                       La terasse du "Barcelona"                                                    Le "Wuerstel Tenor" lors de sa destruction

Un lieu de mémoire aujourd’hui menacé

Les rues qui bordent la synagogue sont un lieu de mémoire où de nombreux descendants des familles de ce que l’on nomme le “miracle de Shanghai” reviennent se recueillir avec émotion. Malheureusement, la poussée immobilière qui s’est emparée depuis deux ans du quartier nuit gravement à la préservation du lieu. Ainsi le “Weisse Rossl” a-t-il été détruit pour faire place à l’élargissement de la voie rapide et les allées où ont residées de nombreuses familles juives sont en cours de destruction. Il ne reste guere plus que 50% de ce qui fut le “ghetto de Shanghai”. Certaines personnes comme le journaliste d’origine israelienne Dvir Bar-Gal se battent pour la preservation de ce qui est le patrimoine partagé de la ville de Shanghai et de la communauté juive. Gageons que ces efforts ne seront pas vains.

DSC03421

             Destruction sur l'ancienne Muirhead Road

Autres lieux notables du patrimoine juif  de Shanghai:

  • Synagogue Ohel Rachel, rue Shaanxi
  • Peace Hotel, rue de Nanjing
  • Club Juif et Hopital juif, rue Fengyang

Espérant vous avoir fait découvrir quelque chose, je vous dis à bientôt. 

Pour recevoir gratuitement mes articles, abonnez-vous a la newsletter

Vous pouvez aussi suivre la page facebook et visiter le site internet

Tours en Hébreu et Anglais par Jewish Shanghai de Dvir Bar-Gal

Visites historiques et culturelles de Shanghaididier.pujol@chinaworldexplorers.com or +86 15021769130