English version

libraryLa première fois que je suis venu à Shanghai, il y a dix ans, j'ai été très impressionné par le Peace Hotel, le joyau art-deco du célèbre Victor Sassoon. Je ne pensais pas alors qu'il puisse exister d'héritage architectural plus prestigieux pour cette famille, parfois surnommée les "Rothschild d'Orient".

Pourtant récemment, lors d'un voyage en Inde, j'ai visité la Librairie David Sassoon de Mumbai (à gauche) et j'ai été aussi impressionné que lors de mon premier séjour à Shanghai. La Librairie David Sassoon n'est qu'une infime partie de l'héritage culturel laissé en Inde et à Mumbai par la famille Sassoon et la communauté Juive Sépharade d'Irak venue à Mumbai au 19ème siècle: Hôpitaux, écoles, synagogues...

Le business de Mumbay

imageLorsque David Sassoon est arrivé à Mumbai en 1832, il fuyait les persécutions en Irak et a du repartir à zéro. Son père Saleh Sassoon était trésorier pour les Pashas (gouverneurs) de Baghdad et lui-même exercé cette charge de 1817 à 1829. Les conditions se sont détériorées pour la communauté Juive avec l'arrivée au pouvoir de Dawud Pasha. David a donc commencé à Mumbai comme intermédiaire de commerce dans le textile pour les Anglais puis investi dans les infrastructures portuaires de la ville. Lorsque la Chine s'ouvre aux entreprises Britanniques en 1842 (Traité de Nanking), il crée alors une filiale à Canton puis à Shanghai. A cette période, l'essentiel du commerce de l'opium étant contrôlé par les Pharsis, la Chine devient un nouveau terrain de jeu pour les affaires de David Sassoon dans ce domaine. Le business va donc rapidement décoller avec comme autre facteur de succès la Guerre Civile Américaine qui conduit l'Angleterre à réorienter ses approvisionnements en coton vers l'Inde.

Sassoon legacy

Jijamata-Udyan-Rani-Bagh-Byculla-Mumbai-05Juif orthodoxe pratiquant, David Sassoon fera de grosses contributions en faveur de la communauté Juive mais aussi de la ville de Mumbai, qu'il faconne un peu à son image (son descendant Victor Sassoon nourrira ensuite la même ambition pour Shanghai).  Parmi les batiments qui existent encore à Mumbai et Pune, on trouve la Librairie David Sassoon, la Synagogue Magen David (ci-dessous), l'Hopital Sassoon de Pune (dernière photo en bas), Le Musée Victoria et Albert (à gauche) et l'Hopital Masina (au dessus), en fait l'ancienne la résidence familiale. Les fils de David Sassoon construiront aussi le Sassoon Dock et la Synagogue Kenesset Eliyahoo. Bien que David Sassoon n'ait jamais parlé Anglais, il deviendra sujet Britannique. Son petit-fils Victor Sassoon cherchant une reconnaissance similaire se verra pourtant refuser l'accès au très select Shanghai Club du Bund. C'est ce qui le conduira à construire l'actuel Peace Hotel plus haut que la Hong Kong and Shanghai Bank afin d'impressionner l'élite Britannique de l'époque!

Bene Israel

image

Une partie moins connue de l'héritage culturel de David Sassoon est son implication dans la revitalisation de la communauté Juive Bene Israel (Les Fils d'Israel) en Inde. Les Bene Israeli sont un groupe qui pourrait être l'une des "Tribus perdues d'Israel". Ceux-ci ayant perdu les textes et livres sacrés lors de leurs migrations, il ne leur était plus possible de célébrer leurs rites. En tant que leader de la communauté Juive de Mumbai, David Sassoon a aidé les Bene Israeli à apprendre l'Hébreu et lire la Torah, redynamisant ainsi une communauté de près de 10000 membres!

Aujourd'hui, l'héritage architectural et culturel de la famille Sassoon est encore visible en Inde. En le découvrant, on comprend mieux l'esprit qui a animé bien des années plus tard Victor Sassoon dans son entreprise de transformation de Shanghai!

Pour me contacter 15021769130 ou didier.pujol@chinaworldexplorers.com 

 

Sassoon_Hospital_Pune_1855