English version

IMG_0995L'Art Deco, ce mouvement architectural né du Salon des Arts Décoratifs de Paris en 1925 à marqué durablement de son empreinte le paysage de Shanghai en y apportant le mélange unique entre influences chinoises et occidentales. Plutôt qu'une série de critères bien définis, ce style est plus un mode de vieEn effet, au début des années 1920, la tendance générale est à l'optimisme et à la modernité. Le premier conflit mondial achevé, le monde cherche en effet à se refonder dans le domine  des arts, du design et de la mode. Shanghai est alors en plein développement et adopte massivement cette nouvelle vague qui symbolise ses ambitions.

Bien qu'il soit difficile de choisir vu le grand nombre de bâtiments et leur extrême variété, allant de l'early art-deco (Cercle Sportif Francais) au Modern Style (Maison Verte de Le Hudec rue Tongren), ou encore certains  bâtiments tardifs de l'ère communiste influencés par l'école Art Deco (Frankenstein Art Deco Style selon le terme de mon ami Hugues Martin), voici ma sélection des dix bâtiments les plus représentatifs de l'Art Deco à Shanghai, selon moi. Une possibilité donc d'aller à l'essentiel pour les visiteurs de courte durée! 

N°1 Le Peace Hotel, le plus luxueux

Construit en 1928 pour Victor Sassoon, les matériaux utilisés sont particulièrement luxueux et la richesse de la décoration intérieure comme par exemple dans la salle de bal du 8ème en font l'un des bâtiments mondiaux Art Deco de référence. Votre serviteur goûte également avec joie l'ancienne entrée et sa galerie du côté du Bund où les formes géométriques sont harmonieusement associées. On raconte que quand la Banque de Chine a été achevée, Victor Sassoon a fait rajouter le clocheton sur le toit de l'hôtel afin de rester le bâtiment le plus haut du Bund!

P1120029

N°2 L'Okura Garden, le joyau français

Construit en 1926, le Cercle Sportif Français qui sert de base à l'hôtel actuel se voulait la vitrine de l'art de vivre à la Française. On y trouvait la plus grande piscine couverte de Shanghai (54m) ainsi que de multiples salles dédiées à la restauration et au jeu. La somptueuse salle de bal en lumière du jour faisait aussi la renommée du lieu avec un parquet monté sur ressorts et un plafond, encore visible, orné d'une verrière de 15 mètres aux motifs géométriques multicolores. L'entrée se trouvait côté Maoming Road et comporte toujours son élégante vasque en mosaïque.

N°3 La Banque de Chine ou l'Art Deco Chinois

Symbole de la puissance du régime de Chiang Kai Shek sur le Bund, ce bâtiment achevé en 1937 est l'œuvre de l'architecte Chinois Lu Qianshou. Il intègre les techniques occidentales de l'art deco avec des formes typiquement chinoises comme celles du toit rappelant les temples, les embrasures de fenêtres en forme de "double bonheur" ou encore les lions de l'entrée stylisés de façon moderne. De nombreux architectes Chinois ont été formés dans des cabinets AmeriCain avant de créer leur propre vision de l'Art Deco.

N°4 Le Peninsula: Art Deco Revival

Je n'ai pas toujours goûté cette tentative récente (année 2000) de reprendre les standards de l'Art Deco (on utilise souvent le terme Fako) dans un hotel ultra moderne. Pourtant il faut bien avouer que le résultat est très convaincant. J'apprécie tout particulièrement la salle à manger qui aurait pu se trouver sur le paquebot Normandie en 1935. Les immenses panneaux muraux rappellent aussi ceux qui ornaient autrefois le Cercle Sportif Français et les décorations en zigzag sont caractéristiques. Ajoutons le service délicat lors des afternoon tea et l'illusion d'un voyage dans le temps aux années d'or de Shanghai est absolument parfaite!

FullSizeRender 2N°5 Le Park Hotel, le plus haut

Achevé en 1934, le Park Hotel est inspiré de la American Buidlding situé à Manhattan et le fruit du génial architecte Hongrois Lazlo Hudec. Le bâtiment reste jusqu'au début des années 1990 le plus haut de la ville avec 84 mètres d'élévation. Cette tour résolument moderne utilise les techniques d'ossature métallique américaines pour s'élever bien au dessus de la ville avec vue sur l'hippodrome (aujourd'hui People Square). On trouve dans le hall le point zéro de la ville de Shanghai, un peu comme à Paris sur le parvis de Notre Dame. Le dernier étage disposait d'un toit amovible pour permettre aux élégantes de danser sous les étoiles!

N°6 Hamilton House, le plus léger 

Voici encore un bâtiment du patrimoine Sassoon, construit en 1932 un peu à la manière de la cité imaginaire de Fritz Lang dans "Metropolis" (lire mon autre article "Le village vertical"). Pour gagner en hauteur et en vitesse de réalisation, le cabinet Palmer et Turner va utiliser de l'aeroconcrete, un mélange de ciment et de cendres de charbon, diminuant l'emprise au sol. Les lignes du bâtiment ainsi que les arches sont très élégantes, créant la symétrie au carrefour par réplication des formes de l'Hotel Métropole et de la Commercial Bank of China voisins. L'ensemble comprenait bureaux et appartements de luxe aux surfaces inédites.

N°7 Le Grand Theatre, les fastes d'Hollywood

Avec ce bâtiment de 1933, le génie esthétique et technique de Le Hudec s'exprime pleinement. Aujourd'hui encore, après une rénovation de grande qualité, l'éclairage nocturne souligne les lignes et les cubes de la façade dans un spectacle tout à fait hollywoodien. Les balustrades intérieures et les incrustations en cuivre de monogrammes dans le sol de marbre noir sont splendides. Le pari n'était pas gagné d'avance pour Le Hudec qui parvirnt finalement à imbriquer les structures sur plusieurs niveaux dans un terrain triangulaire!

IMG_1003N°8 Le Gascogne, l'art de vivre

Réalisation de Veysseyre Léonard et Kruze, cet immeuble de 1935 se distingue par son élévation et ses lignes pures le long de l'ancienne avenue Joffre (Huaihai Road aujourd'hui au numéro 1212). Destinés à capter la lumière, les étages ne comportent que trois logements à l'époque, chacun occupant toute la largeur de l'édifice. La dernière "ruinovation" du lobby en particulier ne  laisse malheureusement que peu de trace des superbes finitions initiales. On peut cependant en avoir une idée dans les cages d'escalier Nord encore délicatement ornées de leurs mosaïques aux couleurs chaudes.

N°9 Le Cathay, quel cinéma!

En plein cœur de l'ancienne Concession Française, ce cinema est l'œuvre d'un autre Hongrois, C.H. Gonda en 1932. Les formes de la façade combinent lignes de vitesse et flèche de toit. C'est à l'époque le plus grand cinéma de la Concession Française (1000 places assises) où l'on projette comédies et films d'action américains. Pendant la Révolution Culturelle, on continuera d'utiliser le cinéma pour programmer les films de propagande. La rénovation de 2013 apporte une nouvelle touche californienne de bon aloi au hall et signe la volonté de la marque Shanghai Tang d'ancrer son story telling autour des années 1930.

N°10 Astrid Apartments, l'Egyptien 

Les rayons solaires qui ornent l'entrée de Astrid Apartments (première photo) au croisement de Nanchang Road et Maoming South sont inspirées de l'Egypte antique. C'est un thème que l'on retrouve beaucoup dans l'Art Deco car les joailliers ont tout d'abord été influencés par les bijoux trouvés dans la tombe de Toutankhamon en 1922. Cette mode s'est ensuite transmise à l'architecture. La fameuse coupe de cheveux carrée des femmes des années 1930 est aussi issue des motifs égyptiens. Construite en 1932 par l'architecte d'origine Russe Levin, la résidence Astrid est le premier des grands immeubles Art Deco de la Concession Française et s'impose par sa flèche caractéristique et les couleurs vives vertes et jaunes de sa façade.

IMG_6840Bien entendu, cette sélection est toute personnelle car il y a bien d'autres bâtiments Art Deco intéressants à Shanghai. J'espère cependant vous avoir donné envie d'aller voir par vous même pour vous faire une idée.  

  • Didier Pujol, Shanghai Culture Tours
  • didier.pujol@chinaworldexplorers.com
  • +86 15021769130