English version

IMG_2125En feuilletant l'un des nombreux livres de photos à la librairie Old China Hand de la rue Shaoxing, je suis tombé sur cette photo représentant un Anglais aux yeux bleus clairs coiffé d'un fez Turc. Sous la photo, un nom étrange: Gordon Pacha. Je suis resté un long moment à contempler ce curieux personnage portant un titre ottoman et pourtant manifestement Européen. Son regard perçant aussi constituait une énigme. 

Ce n'est pourtant pas la première fois que je vois le titre de pacha associé à un Européen. Lorsque j'étais petit, je ne manquais en effet aucun des épisodes de la série télévisée "Omer Pacha" (cliquer pour voir) et qui met en scène les aventures d'un officier de l'armée autrichienne devenu par le hasard de la vie général dans l'armée du Sultan de Constantinople. Cette histoire est inspirée d'événements réels, la vie de Michel Latas (1806-1871, photo ci-dessous), capitaine Serbe de l'armée austro-hongroise qui se convertit à l'Islam avant de devenir l'un des chefs militaires les plus doués de l'Empire Ottoman. Il deviendra gouverneur du Liban puis Bagdad, avant de devenir Ministre de la Guerre. J'ai voulu en savoir plus sur ce personnage de Gordon Pacha qui s'avère plus connecté à l'histoire de la Chine que je ne le pensais.

Légion d'honneur

IMG_2245

Charles Georges Gordon est né à Londres en 1833. Entré dans la carrière militaire, il s'est distingué pour la première fois lors de la guerre de Crimée de 1855 contre la Russie où les Français lui ont décerné le titre de Chevalier de la Légion d'Honneur. En effet, il gagne lors du siège de Sébastopol la réputation d'un homme capable et courageux. Les Français qui participent au siège disent alors de lui: "Si vous voulez savoir ce que les Russes ont dans le ventre, il suffit de leur envoyer Charlie Gordon!". Par un hasard du destin, l'Omer Pacha des séries de mon enfance a aussi participé au siège de Sébastopol, mais aux côtés des Turcs cette foi-ci. Charles Gordon, quant à lui, trouvera cinq ans plus tard une nouvelle occasion de se faire un nom, à Shanghai cette fois!

Chinese Gordon

IMG_2238

Ne tenant pas en place, Charles Gordon envoie plusieurs demandes d'affectation en zone de combat au Ministère de la Guerre et finit par être envoyé en Chine où se déroule la Révolte des Taiping. C'est en effet à cette époque qu'un illuminé du nom de Hong Xiuquan, se prétendant le frère cadet de Jésus, s'attaque à l'Empire des Qing. A la tête d'une armée de 500 000 hommes et réussit à conquérir toute le Sud Est de la Chine, la partie la plus riche du pays. Les massacres et exactions commises par les Taiping font craindre aux Européens des concessions étrangères de Shanghai pour leur sécurité. Ils décident donc de soutenir l'Empereur de Chine contre les rebelles. Un mercenaire américain du nom de Frederick Ward prend la tête d'une milice chinoise qu'il forme aux techniques militaires occidentales et dote d'équipements modernes. Il parvient à repousser les Taiping à la tête de ce que l'on nomme bientôt "l'Armée Toujours Victorieuse" mais Ward est malheureusement tué en 1862 dans les environs de la ville actuelle Ningbo, lors de la bataille de Cixi.

IMG_2198

Le successeur de Ward est un autre Américain, Burgevine, qui déplait fortement à l'Empereur de par sa tendance à l'alcool, ses comportements racistes et son inssassiable appétit pour l'argent. On lui propose alors l'Anglais Gordon dont la réputation d'honnêteté et d'incorruptibilité le place au dessus même de nombreux officiers Chinois de l'époque. Celui-ci prend la tête de "l'Armée Toujours Victorieuse" dont il dessine même les uniformes (photo ci-dessus) et y fait régner la discipline, allant jusqu'à faire exécuter les soldats qui se vendent à l'ennemi. Il reprend les villes de Kunshan et Suzhou, étapes décisives avant la chute des Taiping en 1864. Il devient l'ami du très puissant Li Hongzhang qui sera par la suite Ministre de l'Industrie et des Transports et sera le grand modernisateur  de la Chine des Qing. Les Anglais le surnommeront dès lors "Chinese Gordon" et il reçevra de l'Empereur le titre de tidu (提督), équivallent de maréchal, avec le "gilet impérial jaune" (ci-contre). Il reviendra par la suite en Angleterre où il se consacrera pendant plusieurs années à des oeuvres de charité ainsi qu'à l'étude de la Bible, qui est le seul livre avec lequel on l'ait jamais vu!

Gordon Pacha

IMG_2250

En 1874, il fait par hasard la rencontre du Premier Ministre Egyptien à Constantinople. Celui-ci lui propose alors de servir sous les ordres du Khadive d'Egypte, sorte de vice-roi dans l'Empire Ottoman. A cette époque, cette partie de l'Empire Ottoman est très influencée par l'Europe qui y a creusé le Canal de Suez em 1869. Le vice-roi lui-même a reçu une éducation française. Bien qu'il soit musulman pratiquant, il aime les vins français et italiens et il a imposé le Français comme langue de la cour, tout comme il s'efforce de moderniser son pays sur le modèle de l'Europe. Après quelques négociations, l'officier anglais accepte et se voit nommer gouverneur d'une province nommée "Equatoria" qui regroupe le Sud du Soudan et la région des Grands Lacs au Nord de l'Ouganda. Pendant son mandat, Gordon va se faire de nombreux ennemis car il a décidé de s'attaquer au traffic des esclaves qui constitue pourtant la principale activité de cette région. Il est pourtant nommé "pacha" en 1876, titre de l'aristocratie ottaomane et également Gouverneur de l'ensemble du Soudan. Il commence alors une série de réformes de la loi ottomane qu'il juge cruelle, abolissant par exemple la torture et les flagellations publiques. Cependant, il doit faire face à la corruption qui gaangrène l'administration égyptienne, aussi le pouvoir des traffiquants d'esclaves locaux reprend de plus belle lorsque la crise economique qui frappe le pays compromet le financement de ses réformes. En 1879, il repart en Angleterre, totalement démoralisé et se réfugie à nouveau dans la religion.

IMG_2241

Le dernier épisode de la vie Charles Gordon est probablement le plus connu car il a fait l'objet d'un film avec "Khartoum" en 1966 avec Charlton Heston dans le rôle de Gordon ainsi que d'un tableau célèbre du peintre victorien George William Joy intitulé "Gordon's Last Stand" (ci-contre). En 1884, Gordon est renvoyé au Soudan par les Anglais alors que le gouvernement égyptien est déstabilisé par un coup d'état militaire et que l'Angleterre souhaite protéger le canal de Suez. C'est la période choisie par le "Mahdi" pour lancer la "Révolte des Desvishes", une tentative d'instaurer un pouvoir islamique au Soudan. 

Les témoins diront que le Gordon de ces dernières années était méconnaissable, son comportement erratique et imprévisible. On attribue donc sa décision de rester dans Khartoum pour soutenir un siège, contrairement au ordres d'évacuer, à un suicide inconscient. Le chef militaire meurt le 26 Janvier 1865, armes à la main et non sans défense comme le rapportent les journalistes de l'époque soucieux de créer l'image d'un martyr. Cette version fausse est reprise par le film et dans le tableau où l'on voit un Musulman lancer son javelot sur Gordon, tel le Christ recevant la lance du romain.

Chinese Gordon, Gordon Pacha ou Gordon de Khartoum, suivant comme vous décidez de l'appeler, est l'un de ces personnages célèbres de Shanghai qui représentent la synthèse entre l'Ouest et l'Est. Sa personalité multiple comme croyant soucieux de justice sociale et comme chef militaire rajoute encore à sa légende.