English version

IMG_1874Parmi les endroits que je n'avais encore pas visité à Shanghai depuis toutes ces années figure la Maison Ezra au 1209 Middle Huaihai Road.

Même si cette maison se trouve non loin de chez moi, elle n'était pas visible de la rue jusqu'il y a quelques semaines. A l'occasion du déménagement de la clinique Redleaf vers Songyuan Road, le batiment frontal de ce groupe de maisons a été détruit, révélant la célèbre résidence au regard des passants. Construite par le riche homme d'affaires juif Edward Ezra, cette maison, dont le but était d'impressionner ses contempporains, a longtemps fait figure de curiosité sur l'avenue Joffre. A l'intérieur, le propriétaire avait fait aménager une salle de bal luxueuse permettant d'accueillir 150 invités ainsi qu'un salon de musique décoré en meubles de style Louis XIV pouvant contenir 80 personnes.

F020F5D8-7F98-409A-8A3F-BC245C794A12

L'aile Sud de la maison est clairement inspirée du chateau de Versailles, avec ses portes-fenêtres à la Française et son balcon immense surplombant les jardins. Né à Shanghai en Décembre 1882 dans une famille juive sépharade, Edward Ezra a fait fortune grâce au commerce de l'opium dans un premier temps, puis grâce à ses investissements immobiliers. A la tête de nombreuses entreprises dont Shanghai Hotels Limited, Shanghai Gas, Shanghai Motors, les quotidiens China Press et Evening Star, il est resté à la postérité comme propriétaire de l'Astor Hotel, qu'il dirigera avec succès. Comme de nombreux riches Juifs de Shanghai, les Ezras entretiennent des liens avec les autres grandes familles juives, comme les Sassoon par le biais de mariages. Lorsque je me suis rendu à Dallas pour étudier les Carnets de Victor Sassoon, j'ai trouvé de nombreuses mentions de Madame Ezra Robinson, tant comme invité de Sir Victor ou comme hôte à la Maison Ezra.

63DB6D49-EAED-4B35-BB85-FAE109770392

Il est peu probable que Victor et Edward se soient rencontrés car ce dernier meurt à  39 ans en 1921, à peu près au moment où Victor Sassoon s'installe à Shanghai. Sa veuve lui survivra cinquante-huit années et ses fils Cecil et Denzil résideront dans la maison familiale dans les années 1930 quand Victor Sassoon était là, ainsi que le confirme l'annuaire. La résidence était voisine de celle du maire Fu Xiao An et de la maison allemande du batie   comprador de Hong Kong et Shanghai Bank Xi Dejun, formant un triangle de la haute société. Edward Ezra appartenait au Shanghai Club, le Club Massonique, le Club du Champs de Courses et le Cercle Sportif Français. Il fera une tentative pour rescussiter la communité juive de Kaifeng, un peu comme David Sassoon avec les Juifs de Cochin mais sans le succès de son prédécesseur!

83FDC87A-78A6-4133-896A-9EAF37A2DCA0

Son avidité sera à l'origine de sa déchéance lorsqu'il sera impliqué dans le traffic de drogues vers les Etats-Unis avec la complicité du Kuomintang ainsi qu'une affaire de matchs truqués. Ses partenaires l'abandonneront alors, si bien que lorsqu'il fait une hémoragie cérébrale fatale, il est déjà pratiquement ruiné. Lorsque je parcours les supberbes livres de Tess Johnston "Shanghai Architecture, A Last Look" et "Shanghai Walks", je me rend compte que la maison fut occupée un temps par l'Armée Chinoise et que pour cette raison, il était quasiment impossible de photographier la maison quand ces ouvrages sont sortis. Je m'estime donc chanceux d'avoir pu pénétrer sur le chantier pour prendre ces photos.

Bien qu'apparemment aucune trace de la luxueuse décoration de style Louis XIV ne subsiste, je suis heureux de partager les vues extérieures, en espérant que vous les apprécierez autant que moi!

158A6954-F958-4C2C-AED4-3B47650BCE38