25 mai 2016

Mickey in Shanghai

Version Française As I was flipping again in Peter Hibbard's excellent book about the Bund, my attention was caught by one of Victor Sassoon's love stories. The one with Emily Hahn, a most fascinating character! American journalist and adventuress, considered by many as the first American feminist, Emily Hahn, whose friends and family knock named "Mickey", arrived in Shanghai in 1935. Emily left the United States a couple of years earlier for Africa when she extensively commented Belgian Congo pygmies. The first women... [Lire la suite]

25 mai 2016

"Mickey" à Shanghai

English version Récemment, en relisant le superbe livre sur le Bund de Peter Hibbard, mon attention a été retenue par la référence à l'une des liaisons de Sir Victor Sassoon. Celle avec Emilie Hahn (ci-contre), un personnage tout aussi fascinant que lui. Emilie Hahn est une journaliste américaine qui arrive à Shanghai en 1935. Surnommée "Mickey" par ses amis et sa famile, elle se déplace souvent en compagnie de Mr Mills, un petit singe gibbon. Véritable incarnation de la femme libre, "Mickey" a quitté les États Unis par ennui,... [Lire la suite]
08 mai 2013

Shanghai la juive - première partie

J’ai eu recemment l’occasion, lors de la venue de visiteurs juifs venus du Maroc et d’Israel de faire visiter la synagogue Ohel Moshe dans le quartier de Hongkou. La synagogue Ohel Moshe Cette synagogue a été construite en 1927 par la communauté juive russe, très présente dans le quartier et n’est que retournée à sa fonction religieuse qu’en 2007. Elle a en effet successivement servi d’entrepot dans la période qui a suivi la création de la “Nouvelle Chine”.  Hormis son intérêt architectural certain, mélange d’influences... [Lire la suite]
08 mai 2013

Shanghai la juive - deuxième partie

Début de l'article Little Vienna et le ghetto Le quartier  autour de la synagogue devient alors ce que cerains appeleront “Little Vienna”, du fait des commerces (barbiers, cafés, konditorei, petites industries…) qui ressemblent à s’y méprendre à la vie locale viennoise. Parmi les points de passage obligés à l’époque figurant l’auberge “Zum Weissen Rossl” (Auberge du Cheval Blanc), le “Imbiss Stube” et le “Café Barcelona” où l’on vient écouter de la musique de Strauss ou encore discuter en terrasse. En 1943, les Allemands font... [Lire la suite]