English version

Depuis que je visite le Peace Hotel (voir article du 24/10/2013 et article du 6 février 2013) je n’avais pas eu l’occasion d’accéder au saint des saints, je veux parler des appartements privés du fondateur de ce lieu unique, Sir Victor Sassoon. C’est désormais chose faite et je suis heureux de pouvoir partager avec vous ces moments d'exception.

IMG_4070

Qui est Victor Sassoon?

Issu d’une richissime famille juive Séfarade originaire de Bagdad, Victor Elias Sassoon appartient à la deuxième génération des Sassoon présente à Shanghai. Personnage excentrique, il est connu pour son goût du luxe, des jolies femmes et des chevaux de course. Sassoon a aussi marqué le monde de la nuit shanghaienne tout au long des années 30. Enfin, il a contribué à changer durablement la skyline de la ville en tant qu'investisseur immobilier et batisseur inlassable. 

e98d837479d1a78e13525c7b8c8a2c8d17b35619En 1926, au faîte de sa gloire, il décide de construire le Cathay Hotel (aujourd'hui Peace Hotel) sur le Bund, à côté de l'ancien Club Concordia (voir article du 9/12/2013), une manière d’affirmer sa réussite sur ce qui alors l’un des plus grands centres d’affaires du monde. 

Le cahier des charges du cabinet d'architecte Palmer and Turner est simple: Construire le plus haut batiment du Bund, dépassant alors la Hong Kong and Shanghai Bank, et offrir aux clients de l'hôtel ce qu’il y a de mieux en terme de luxe et de raffinement. Achevé en 1929, le Cathay Hotel est un bijou de l'art déco et devient l’endroit où se cotoie l’élite des affaires et du monde du spectacle. Douglas Fairbanks et Charlie Chaplin, tous deux amis de Sir Victor, séjourneront à maintes reprises au Cathay. De même, le gratin de la noblesse britannique lors de ses séjours à Shanghai. 

Plus qu'un hôtel, un monument à Sir Victor!

VQuand on y regarde de près, le Peace Hotel a été construit comme un monument à la gloire de son fondateur. En effet sa forme est celle d'un « V » entre la rue de Nanjing Road et la Dianchi Road. C'est clairement un choix du premier propriétaire qui a rejeté un premier projet plus classique pour ne garder que celui-ci et donner un moyen d’identifier ses initiales lorsque l’on arrivait à Shanghai en avion. A ce sujet, on trouve un peu plus loin, le long de la rivière Suzhou, un immeuble en forme de "S", l'Embankment Building, construit pour héberger ses employés de l'hôtel. C'est dire si notre homme était mégalomane!

À la pointe du V du Peace Hotel, on trouve un petit balcon qui épouse parfaitement la boucle du Huangpu, offrant ainsi à son propriétaire, la meilleure vue qui soit de Shanghai et du Bund. Accessoirement cette configuration donne un très bon « fengshui » au batiment en attirant les énergies venues des deux côté du fleuve et de la rue, Mais c’est surtout quand on accède aux derniers étages de l'hôtel que l’on comprend le plus l’état d'esprit dans lequel a été créé le Cathay Hotel.

Suite de l'article